SOUMISSION
GRATUITE

Blogue

Votre échangeur d'air... principe et fonctionnement

20 juin 2017
photo

Pourquoi ventiler?

Aujourd’hui, les bâtiments sont conçus de manière plus étanche et il est primordial de pouvoir évacuer les polluants de l’air intérieur tout en y faisant entrer de l’air neuf.

Compter uniquement sur les petits trous dans l’enveloppe d’un bâtiment pour la ventilation s’avère insuffisant durant bien des périodes de l’année et peut occasionner des problèmes d’inconfort liés à des courants d’air, engendrer une facture énergétique très importante et provoquer des problèmes d’assèchement de l’air nuisible à la santé et aux matériaux de votre bâtiment. Sans compter que la ventilation naturelle n’offre aucun contrôle puisque c’est dame nature qui gérera la ventilation.

Il est donc judicieux de réaliser des habitations performantes et étanches tout en les munissant d’un poumon mécanique qui sera bien dimensionné, bien adapté et qui pourra être mis en marche sur demande et au besoin.

 

Principe et fonctionnement

Il faut surtout comprendre que les besoins de ventilation varient selon les saisons et les conditions climatiques extérieures (vents, pression atmosphérique, etc.). Par exemple, les besoins de ventilation mécanique en automne sont semblables aux besoins au printemps, mais sont différents des besoins en hiver ou en été. Malheureusement, les systèmes automatiques n’existent pas. Vous devez régler la ventilation pour l’adapter à vos besoins et ceci doit devenir aussi naturel que de régler les thermostats ou ouvrir et fermer les lumières. Évidemment, certains systèmes ont des contrôles munis de modes de fonctionnement multiples et peuvent donc faciliter les réglages. Consultez les documents que le constructeur vous à remis à ce sujet.

On peut découper les besoins de ventilation mécanique par saison :

L’été, aucun besoin de ventilation mécanique À moins que votre demeure ne possède un système ou une unité de climatisation, la ventilation par les fenêtres est suffisante. Laisser fonctionner le système fait entrer l’air humide inutilement.

En automne et au printemps, les besoins sont plus fréquents durant ces saisons, la température intérieure se rapproche de celle qui prévaut à l’extérieur et il y a moins d’effet de pression sur votre bâtiment. Cet effet de pression diminué, il y a moins de mouvements d’air à travers les petits trous de son enveloppe. Il faut donc que vous utilisiez plus fréquemment le système de ventilation mécanique.

L’hiver, en général, les besoins de ventilation mécanique sont moindres. Les échanges d’air naturels sont plus accentués et l’utilisation de l’échangeur d’air peut être moins nécessaire.

Le taux d’humidité relative intérieure n’est pas le seul, mais il est un bon indice de la qualité de l’air intérieur. Si le taux d’humidité augmente, c’est souvent un signe qu’il n’y a pas beaucoup de ventilation. S’il diminue, c’est signe que la ventilation est suffisante. En revanche, si le pourcentage ne cesse de diminuer, la ventilation est possiblement trop grande. Réglez la vitesse ou le temps d’utilisation en conséquence. Il est recommandé de maintenir le taux d’humidité relative intérieure entre 30 et 50 %. Plus il fait froid, plus on peut se rapprocher de 30 % pour éviter la buée (condensation) sur les fenêtres. Il n’est pas suggéré de descendre le taux d’humidité trop bas, car l’assèchement excessif de l’air peut occasionner des problèmes respiratoires et altérer les matériaux de votre résidence comme les planchers de bois par exemple.

 

Recommandations au sujet de la fréquence d’utilisation

En plus de la ventilation par saison, nous recommandons un usage selon la présence ou l’absence d’occupants dans la résidence. Après les 12 à 18 premiers mois d’une construction neuve, l’humidité se stabilisera à l’intérieur et ce sont les polluants et l’humidité générés par les occupants qu’on voudra ventiler, et non pas le bâtiment. On préconise un fonctionnement selon trois scénarios :

Présence d’occupants = ventilation minimale (à basse vitesse ou (activités et occupation quelques minutes par heure) normales)

Activité particulière = ventilation à haute vitesse (réunion de plusieurs personnes, cuisson avec grande production de vapeur, etc.)

Absence d’occupants = appareil à l’arrêt (ou en mode recirculation) (pendant les heures de travail ou les séjours à l’extérieur)

Attention! Lorsque vous êtes absent, il est fortement recommandé de mettre la ventilation hors fonction. Si votre système possède un mode « recirculation », vous pouvez opter pour ce mode lors de vos absences afin de bénéficier d’un « brassage » de l’air intérieur.

 

Mode de fonctionnement suggéré selon les saisons et la présence d’occupants

 

  Été Automne/Printemps Hiver
Besoin de ventilation Bas Moyen à élevé Bas à moyen
Fonctionnement recommandé Appareil fermé -Ventilation par les fenêtres

Présence d’occupants : Basse vitesse ou ventilation minimale

Fête, réunion : Ventilation élevée

Absence d’occupants : Ventilation fermée ou en mode « recirculation »

Présence d’occupants : Ventilation intermittente (15-20 minutes par heure) ou Position fermée

Fête, réunion : Ventilation élevée

Absence d’occupants :

Ventilation fermée ou en mode « recirculation »

Particularité Attention! Si votre habitation possède un système de climatisation, il est important de ventiler minimalement puisque les fenêtres sont fermées et que les échanges d’air naturels sont minimes en été.

Si votre système est muni d’un humidistat, réglez-le à 45-50 % et laissez l’appareil gérer l’excès d’humidité. Réglez-le à la baisse au besoin.

Si votre appareil possède différentes vitesses, laissez la basse vitesse en fonction lorsque vous êtes présent. Si le taux d’humidité descend trop, diminuez la ventilation.

Pour éviter l’assèchement de l’air, ventilez minimalement et, si votre système est muni d’un humidistat, réglez-le à 45- 50 % et laissez l’appareil gérer l’excès d’humidité. Réglez-le à la baisse pour éviter la condensation sur les fenêtres, sans toutefois passer sous la barre des 35 %. La condensation sur les fenêtres est normale par grands froids; c’est l’excès qui doit être évité.

 

Entretien du système de ventilation

Tout système de ventilation est conçu pour être durable, mais il doit être entretenu régulièrement pour assurer son bon fonctionnement.

Consultez les spécifications du fabricant pour l’entretien de votre système. Dans l’ensemble, les fabricants recommandent l’entretien suivant :

Plusieurs fois par année (quatre à six fois)

Deux fois par année

 

 

source: Guide d'entretient de Qualité Habitation

http://www.qualitehabitation.com/files/pdf/guideentretien/guidedentretiencomplet.pdf

< Retour à la liste des articles

COMMENTAIRES

LES MAISONS OUELLET

16, Troisième Rang, Saint-Antonin QC G0L 2J0
Tél.: 418-867-2329   •   Sans frais: 1-800-463-4448
Téléc.: 418-867-2337

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE